Championnats du monde féminin AIBA 2018: Découvrez l’équipe canadienne

À seulement deux jours du tirage au sort, l’équipe canadienne se prépare à monter dans le ring face aux meilleurs boxeuses aux Championnats du monde féminin AIBA 2018. Organisé par AIBA, les #WWCHs2018 auront lieu du 15 au 24 novembre à New Delhi en Inde et regroupent 333 boxeuses provenant de 73 pays.

Découvrez le profil des six athlètes qui représenteront le Canada sur la scène mondiale:

 

51 kg Sara Haghighat-Joo (Guelph, ON)

Club: TNT Boxing Academy

Entraîneur: Stephen Bailey

Date de naissance: 17 juin 1994

Ville natale: North Vancouver, Colombie-Britannique

Ville d’attache: Guelph, Ontario

Grandeur: 162cm (5’3″)

 


RÉSULTATS NOTABLES

2017 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | ARGENT

2017 – 2018 CHAMPIONNE CANADIENNE & MEILLEURE BOXEUSE DU TOURNOI (2017)

2016 GOLDEN GIRL TOURNAMENT (SUÈDE) | OR & MEILLEURE BOXEUSE DU TOURNOI

2X CHAMPIONNE DES GOLDEN GLOVES


BIOGRAPHIE

Sara Haghighat-Joo a fait ses débuts à la boxe à l’âge de 16 ans au Club de boxe Astoria à Vancouver, C-B. Sa décision d’entreprendre ce sport a d’abord été motivé par le fait qu’elle était tannée des sports d’équipe à l’école secondaire et un des ses entraîneurs lui avaient dit qu’elle n’aurait pas beaucoup de temps de jeu. Ses parents lui ont donc suggérer d’essayer la boxe. Elle a commencé en raison de l’aspect physique / mise en forme de ce sport, mais après seulement quatre mois d’entraînement, son entraîneur pensait qu’elle était prête pour faire du sparring. Elle a rapidement réalisé qu’elle était bonne et après seulement quatre mois de sparring, elle a eu son premier combat dans le cadre du Tournoi BC Golden Gloves où elle a remporté cette compétition dans la division jeunesse. Depuis, elle ne s’est jamais arrêté et a même déménagé à l’autre bout du pays, loin de sa ville natale et de sa famille, afin de poursuivre la boxe et s’entraîner avec les meilleurs. Elle est convaincue qu’elles a pris les bonnes décisions pour se rendre où elle veut.

Sara adore la montée d’adrénaline que la compétition lui procure. De plus, elle aime que la pression de bien performer repose uniquement sur ses épaules puisqu’il s’agit d’un sport individuel. Au cours des dix prochaines années, elle souhaite participer à la plus grosse compétition mondiale, soit les Jeux olympiques. Si ce n’est pas en 2020, elle poursuivra son but pour participer en 2024. “Je sais que ce n’est pas un but facile, mais si c’était facile, tout le monde le ferait ;)”

Sara a complété deux années de son premier cycle d’étude universitaire en Sciences de l’Activité Physique et a transféré de l’Université de Colombie-Britannique (UBC) à l’Université de Guelph. Pour le moment, elle poursuit ses études lentement puisqu’elle s’entraînement pour la boxe à temps plein. Elle souhaite devenir Thérapeute Sportif.


FAITS DIVERS

ÉMISSION TÉLÉ & FILM PRÉFÉRÉS : Grey’s Anatomy & Pursuit of Happiness

MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Hip Hop

REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Du gruau avec un bol de fruits et un café

AUTRES SPORTS & PASSE-TEMPS : Basket-ball

ENDROIT À VISITER DANS TA VIE : Thaïlande

FAITS DIVERS QUE PEU DE GENS SAVENT SUR TOI : J’ai joué du violon de 8 à 12 ans

OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE :  Éventuellement, lorsque j’aurai complété mes études, je veux être Thérapeute Sportif. J’ai subi plusieurs blessures et j’aimerais pouvoir partager mes connaissances quant à ce que j’ai vécu en tant qu’athlète et comment surmonter ses blessures.

 


57 kg Sabrina Aubin (St-Jean-sur-Richelieu)

Club: Boxemontréal

Entraîneure: Danielle Bouchard

Date de naissance: 19 octobre 1984

Ville natale: St-Jean, Québec

Ville d’attache: St-Jean, Québec

Grandeur: 168cm (5’6″)

 


RÉSULTATS NOTABLE

2018 JEUX DU COMMONWEALTH GOLD COAST | BRONZE

2017 CHAMPIONNE CANADIENNE

2015 QUALIFICATION OLYMPIQUE CANADIENNE (60 Kg) | 2e place

2014 CEINTURE MONTANA (FRANCE) | OR


BIOGRAPHIE 

Sabrina Aubin a fait ses débuts en boxe à l’âge de 21 ans après avoir vu le film “la fille à un million de dollars”. À l’époque, Sabrina jouait au basket-ball depuis neuf ans, mais sa blessure au genou l’a empêché de poursuivre. Elle s’est donc donné un nouvel objectif sportif et ce film lui a donné le goût d’essayer la boxe, un sport où son genou ne serait par un problème. Elle a d’abord commencé en tant que membre récréatif, mais a rapidement fait la transition vers la compétition. Ses aspects préférés de ce sport sont la technique, la stratégie similaire à un jeu d’échec ainsi que le défi que ce sport représente.

Au-delà de ces accomplissements dans le monde de la boxe, Sabrina a également obtenu son baccalauréat en Kinésiologie à l’UQAM. Dans le futur, elle souhaite continuer à faire de la boxe pour le plaisir, être entraîneur et propager sa passion pour son sport.


FAITS DIVERS

SURNOM : Sab

MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Variée

FILMS PRÉFÉRÉS :  Lord of the ring et les films de Marvel

REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Viande avec riz et légumes

AUTRES SPORTS & PASSE-TEMPS : Musculation et manger

ENDROIT À VISITER DANS SA VIE : Tous les endroits que je n’ai pas encore visité

OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE : Poursuivre ce que je fais (Kinésiologie), avoir un pied à terre aux États-Unis et voyager

 


60 kg Caroline Veyre (Montréal, QC)

Club: INS Québec (Centre d’Entraînement National)

Date de naissance: 4 octobre 1988

Ville natale: Paris, France

Ville d’attache: Montréal, Québec

Grandeur: 167cm (5’5″)

 


RÉSULTATS NOTABLES

2018 SILESIAN WOMEN’S OPEN CHAMPIONSHIP | BRONZE

2018 MEMBRE DE L’ÉQUIPE CANADIENNE AUX JEUX DU COMMONWEALTH

2017 CHAMPIONNAT CONTINENTAUX | ARGENT

2015 JEUX PANAMÉRICAINS | OR

2014 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX |BRONZE

2013 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | BRONZE


BIOGRAPHIE

Originaire de Paris, Caroline Veyre a immigré au Canada en 2003 après y être venu quelques années auparavant alors que sa mère suivait des traitements pour le cancer à Montréal. Elle a commencé le sport de la boxe alors qu’elle avait 18 ans. Tout au long de son adolescence, la boxe lui a permis de grandir et de prendre de l’assurance alors qu’elle avait de la difficulté à s’exprimer à l’époque. Selon elle, le sport permet de developer de belles qualités essentielles à tous les aspects de la vie, telles que la discipline, le sens de l’organisation, la détermination, la confiance en soi ainsi qu’être travaillant, persévérant et optimiste afin de foncer dans la vie!

Lors de ses tout premiers championnats canadiens en 2009, Caroline a remporté la médaille de bronze et a continué de gravir les échelons en mettant la main sur l’argent en 2012 dans le cadre des mêmes championnats. En 2013-2014, elle a été sacrée championne canadienne deux années consécutives. Au cours de la même année, elle a également participé aux championnats continentaux où elle a gagné le bronze. Elle a répété sa performance lors de l’édition suivante de la compétition. Une des faits saillants de sa carrière de boxe est survenu alors qu’elle a remporté la médaille d’or aux Jeux Panaméricains 2015 à Toronto.

En plus de sa carrière d’athlète, Caroline détient son baccalauréat en traduction.  Elle prévoit tout de même continuer à boxer pour plusieurs années encore. Son rêve est de participer aux Jeux Olympiques et d’y remporter une médaille. Elle souhaite aussi ouvrir son propre club de boxe et devenir entraîneur au cours des prochaines années.


FAITS DIVERS

DEVISE :  “C’est difficile de battre quelqu’un qui ne lâche jamais.”

ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉE : Friends

FAMILLE :  Elle a une soeur jumelle

MUSIQUE PRÉFÉRÉE : La musique Latine

REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Des pâtes au poulet

PASSE-TEMPS FAVORI :  Jouer au billard et au poker

ENDROIT À VISITER DANS SA VIE :  Le Brésil

OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE :  Devenir championne olympique

 


69 kg Myriam Da Silva (Chambly, QC)

Club: Boxemtl.com

Entraîneure: Danielle Bouchard

Date de naissance: 15 avril 1984

Ville natale: Chambly, Québec

Ville d’attache: Chambly, Québec

Grandeur: 173cm (5’8″)

 

 


RÉSULTATS NOTABLES

2018 CHAMPIONNE CANADIENNE 

2016 BALKAN TOURNAMENT | BRONZE

2014 CHAMPIONNAT CONTINENTAUX GUADALAJARA, MEXIQUE | ARGENT


BIOGRAPHIE

Myriam Da Silva a débuté sa carrière sportive au soccer. Elle avait 10 ans quand elle s’est inscrite à l’entraînement de soccer et à l’âge de 12 ans, elle était une joueuse élite. Elle a joué au soccer pendant une décennie et avait l’intention de faire l’équipe nationale olympique. En raison de blessures, ce n’était malheureusement pas possible. Elle voulait changer de sport et s’est inscrite à un cours de cardio-boxe dans son université. Elle a immédiatement développé un goût pour la boxe, parce que ce sport exige un niveau élevé de concentration. Au hasard, un entraîneur de boxe est entré dans le magasin où elle travaillait à l’époque, et lui a demandé si elle avait déjà envisagé d’essayer la boxe compétitive. Au début, Myriam était hésitante mais après deux semaines de réflexion, elle s’est inscrite dans un club de boxe et elle a fait ses débuts en ring six mois plus tard.

Au début, la boxe a attiré son intérêt en raison de l’intensité, un élément important pour son ego. De plus, sa mère a toujours été fière des femmes qui accomplissent des choses inattendues. C’est dans un journal qu’elles ont trouvé son entraîneure de boxe actuelle, Danielle Bouchard, puisque sa mère trouvait qu’elle pourrait être un modèle pour sa fille. Myriam est devenue sérieuse au sujet de la boxe, mais ce n’est qu’après sa première compétition de gants en argent qu’elle a informé ses parents. Son amour pour la boxe a grandi rapidement en raison de plusieurs  aspects, dont la concentration, la performance physique, les tactiques et les techniques requises pour s’améliorer dans ce sport. Pour elle, la boxe n’est pas un sport violent; il est question de discipline et c’est ce qu’elle inculque aux jeunes boxeurs.

Myriam se voit devenir une boxeuse élite et son rêve est de participer aux Jeux olympiques. En plus de la boxe, elle est diplômée en éducation et en adaptation sociale de l’UQAM.


FAITS DIVERS

SURNOM :  Mymy et Godzi

FILM & ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉS : Les films inspirants

MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Cela dépend de son humeur

REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Bagel avec des oeufs et des fruits

PASSE-TEMPS FAVORIS : La course à pieds, l’entrainement fonctionnel, des activités qui l’a font sortir de sa zone de comfort

VOYAGE QU’ELLE AIMERAIT FAIRE DANS SA VIE : Beaucoup trop pour tous les nommer!

 


75 kg Tammara Thibeault (Montréal, QC)

Club: INS Québec (Centre D’Entraînement National)

Date de naissance: 27 Décembre 1996

Ville natale: St-Georges, Québec

Ville d’attache: Shawinigan, Québec

Grandeur: 183cm (6′)


RÉSULTATS NOTABLES

2018 JEUX DU COMMONWEALTH GOLD COAST | BRONZE

2017 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | OR

2017 CHAMPIONNE CANADIENNE


BIOGRAPHIE

Tammara Thibeault a commencé la boxe au jeune âge de 10 ans. Initialement, c’était une activité que son frère aîné et son père faisaient ensemble pour le plaisir, mais éventuellement, elle s’est joint à eux sur une base régulière. Lorsque son frère a quitté le sport, elle a continué et n’a jamais arrêté depuis! Au début, elle voulait essayer la boxe parce que son père est sa plus grande source d’inspiration et elle voulait être comme lui. Au fil des années, Tammara a développé une réelle passion pour ce sport. Elle n’était pas très bonne dans les autres sports et pour une fois, on lui avait dit qu’elle avait du potentiel pour la boxe, ce qui l’a motivé à devenir la meilleure boxeuse possible. La boxe lui a appris l’importance de la patience, la persévérance et du dévouement. Le club de boxe a longtemps été le seul endroit où elle se sentait assez comfortable pour être elle-même, ce qui l’a aidé à bâtir sa confiance.

En plus de sa carrière d’athlète, Tammara a son diplôme au CEGEP et complète présentement son baccalauréat en Linguistiques en plus de deux mineurs en Mandarin et en Espagnol. Par la suite, elle va entreprendre sa maîtrise en Gestion et Administration.

Elle ne sait pas exactement où elle sera dans dix and, mais si elle pouvait choisir son futur, elle s’imagine voyageant le monde à la découverte de différentes cultures et langues et en profitant de chaque opportunité qui se présente à elle. Elle aimerait enseigner l’Anglais, le Français ou même l’Espagnol dans un autre pays, préférablement un endroit chaud près de la plage! Elle aimerait également redonner à la communauté et aider les communautés plus démunis à grandir en Amérique du Sud.


FAITS DIVERS

SURNOM :  Tamm

ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉES :  Once upon a Time, Games of thrones, Fresh prince of Bel-Air

MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Reggeaton, Dancehall, RnB, Hip Hop

REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT :  Poulet, légumes et riz

AUTRES SPORTS & PASSE-TEMPS :  Lire, écrire, danser et courir

ENDROIT À VISITER DANS SA VIE :  Brésil, Pérou, Colombie, Espagne, Grèce

FAIT DIVERS QUE PEU DE GENS SAVENT SUR MOI : Je peux chanter !

OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE : Je veux démarrer ma propre entreprise internationale

 


81 kg Marija Curran (Ottawa, ON)

Club: Beaver Boxing Club

Entraîneur: Jill Perry

Date de naissance: 27 avril 1987

Ville natale: Burlington, Ontario

Ville d’attache: Ottawa, Ontario

Grandeur: 174cm (5’7″)

 


RÉSULTATS NOTABLES

2018 CHAMPIONNE CANADIENNE

2017 BALKAN CUP (BULGARIE) | OR

2017 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | ARGENT

2017 GOLDEN GIRLS TOURNAMENT (SUÈDE) | BRONZE

2015 CHAMPIONNAT DU MONDE RINGSIDE | OR


BIOGRAPHIE

Marija Curran a fait beaucoup de compétition de Jiu Jitsu de l’âge de 10 à 18 ans, mais c’est à 15 ans qu’elle a décidé de prendre des leçons de boxe afin d’améliorer son jeu de mains. Elle a boxé de façon récréative tout au long de ses études secondaires et universitaires. Cependant, après son diplôme d’études supérieures, elle s’est mise à la boxe plus sérieusement puisqu’elle voulait à nouveau compétitionner dans un sport de combat et elle a donc rapidement intégrer le programme compétitif du Beaver Boxing Club.

Bien que son attrait initial pour la boxe était afin d’atteindre un but, soit améliorer son Jiu Jitsu, son implication continue dans le sport est motivée par le respect. En effet, elle a beaucoup de respect pour les sports classics et traditionnels tels que la boxe et elle adore que ce sport soit demeuré véritable malgré tous les changements dans le monde. La boxe a résisté à l’épreuve du temps. De plus, elle adore le défi que la boxe lui apporte à tous les jours.

Au cours des dix prochaines années, Marija souhaite continuer à s’impliquer dans le sport qu’elle aime à titre d’entraîneur. Idéalement, elle aimerait redonner à son sport, et à son pays, en entraînant des boxeurs amateurs sur la scène internationale. Elle aimerait également gérer un programme de boxe pour les jeunes à risque, particulièrement les filles, afin de les aider à développer leur confiance et à apprendre des compétences essentielles grâce à la boxe.

En plus de sa carrière d’athlète, Marija a obtenu son Baccalauréat en Communication et en Sciences Politiques à l’Université d’Ottawa ainsi que sa Maîtrise en Communication à l’Université de Carleton tout en s’entraînant à la boxe. À ce jour, elle travaille à temps plein en tant que chargée des Communications pour Pêches et Océans Canada.


FAITS DIVERS

SURNOM : Honey Badger

FILMS PRÉFÉRÉS : Super Troopers et/ou Zoolander

MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Tout sauf le métal

REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Poulet, riz et salade (Mais c’est ce que tous les boxeurs mangent, non?)

AUTRES SPORTS & PASSE-TEMPS : Je n’ai pas le temps pour d’autres sports ou passe-temps. Je travaille, je boxe et je m’excuse à mes amis et ma famille d’être trop occupée lorsque je ne suis pas en train de faire ces deux autres choses.

ENDROIT À VISITER DANS TA VIE : Toutes les côtes du Canada et plusieurs endroits en Afrique, en commençant par l’Égypte.

FAITS DIVERS QUE PEU DE GENS SAVENT SUR TOI : Je suis la plus jeune de cinq enfant et j’ai trois grand frères qui me tabassaient sans cesse en grandissant

OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE : Faire assez d’argent pour pouvoir payer quelqu’un qui fera le ménage de ma maison

 

Posted on: 12 novembre 2018