Retour sur les performances canadiennes aux Championnats du monde féminin AIBA 2018

Après six jours de compétition aux Championnats du monde 2018, Caroline Veyre, Myriam Da Silva et Tammara Thibeault étaient les dernières représentantes canadiennes encore actives dans le tournoi et une seule victoire les séparait de la ronde des médailles. Déterminées à monter sur le podium, les trois boxeuses ont tout donné dans le ring, mais elles ont malheureusement toutes subi des défaites lors de la ronde des quarts-de-finales et terminent dans le Top 8 mondial de leur catégorie respectives. Voici un aperçu des dernières performances canadiennes:

60 kg Caroline Veyre (Montréal, QC)

Après trois victoires consécutives, Caroline affrontait l’irlandaise Kellie Anne Harrington en quarts-de-finales, soit une adversaire qu’elle avait déjà rencontré  dans le passé. En effet, les deux boxeuses s’étaient affronter lors de la Celtic Cup 2017 en Irlande où Caroline avait perdu une décision partagée (2-3) devant la foule locale. La montréalaise était déterminée d’avoir sa revanche, mais cette dernière s’est malheureusement incliné par une décision unanime des juges.

“Je suis très fière de toutes mes performances pendant la compétition, même celle d’aujourd’hui où j’ai tout donné. Je voulais lui mettre de la pression tout le long du combat pour l’épuiser, car je savais que j’avais la condition physique pour cela,  mais elle a réussi à paraître mieux et garder une bonne distance. C’était un combat serré où j’ai tout fait pour gagner, je n’ai pas de regret.”


69 kg Myriam Da Silva (Chambly, QC)

Pour son dernier combat, Myriam se mesurait à Nien-Chin Chen, la tête de série chez les 69 kg. Malgré avoir bien exécuté le plan de match et avoir placé de bons coups francs et puissants, Myriam a perdu par une décision partagée des juges (1-4) contre la boxeuse originaire de Taïwan.

“C’était un combat qui a été mentalement éprouvant plus que physique. C’est difficile de se mesurer face à des adversaires qui se tiennent à distance, mais je ne suis pas déçue de ma performance. Je reviendrai plus forte et je vais travailler afin d’être plus dominante face aux compétitrices de l’Asie qui ont un style similaire. Je vois tout de même le positif dans cette compétition : je suis maintenant dans le top 8 mondial! Je suis partie de loin et j’ai retrouvé mon classement mondial que j’avais auparavant. La première étape est accomplie, je vais maintenant me concentrer pour me qualifier pour les jeux panaméricains.”


75 kg Tammara Thibeault (Montréal, QC)

Tammara était la dernière boxeuse canadienne en lice pour un podium. Pour son affrontement de quarts-de-finale, la boxeuse gauchère affrontait une adversaire de taille: Nouchka Mireille Fontijn, la numéro 1 mondiale et médaillée d’argent des Jeux olympiques de Rio 2016. Malgré une bonne préparation et un avantage de grandeur, Tammara n’a pas été en mesure de vaincre la boxeuse des Pays-Bas et a perdu par décision unanime.

“Je suis extrêmement fier des performances de notre équipe canadienne lors de cette édition des championnats du monde alors que trois des six boxeuses terminent dans le top 8. Toutes les boxeuses ont performé aux meilleures de leurs habiletés et ont tout donné dans le ring face à des adversaires expérimentées. Il faut également souligner l’excellent travail de l’équipe d’entraîneurs, ” mentionne Pat Fiacco, Président de Boxe Canada et Délégué technique des Championnats du monde 2018. “Cette équipe a acquise une précieuse expérience qui leur sera bénéfique lors des championnats du monde l’année prochaine, soit une épreuve de qualification pour Tokyo 2020.

Le parcours des trois autres canadiennes avait pris fin au cours de la fin de semaine lors du dernier tour de la ronde préliminaire:
  • Après un bye lors du premier tour et une victoire de 4-1 lors de son second combat, Sara Haghighat-Joo s’est inclinée par une décision unanime contre la boxeuse gauchère Grazieli Jesus De Sousa du Brésil. Sara demeure néanmoins optimiste quant à ce que l’avenir lui réserve.

 

  • Chez les 57 kg, Sabrina Aubin avait un dur affrontement prévu dès son entrée dans la compétition alors qu’elle faisait face à  la #1 mondiale, Junhua Yin de la Chine. Malgré une excellente préparation physique et mentale ainsi qu’un bon contrôle des échanges, la canadienne a perdu par une décision partagée très serré de 2-3 la médaillée d’argent des Jeux olympiques de Rio 2016 (60 kg).

 

  • Marija Curran était la dernière canadienne à faire son entrée dans la tournoi au cours de la 4e journée de compétition. Malheureusement, la représentante canadienne des 81 kg s’est inclinée par décision unanime face à Lina Wang de la Chine.

“Notre objectif pour les championnats était de nous battre pour le podium. Nous avons atteint une partie de notre objectif, puisque trois de nos six athlètes se sont battus pour un podium en perdant des combats très équilibrés contre des adversaires de haut calibre,” affirme Daniel Trépanier, Directeur Haute Performance de Boxe Canada. “J’ai très hâte de continuer de travailler étroitement avec nos athlètes, nos entraîneurs et notre équipe de soutien en vue des qualifications pour les Jeux olympiques en 2019 et surtout pour les Jeux eux-mêmes à Tokyo en 2020. ” 

Le parcours de l’équipe canadienne est donc terminé pour l’édition 2018 des championnats du monde. Pour plus d’information quant aux résultats et aux tableaux de tirage au sort, visitez notre page web de l’événement.
Posted on: 22 novembre 2018