Sommaire de la Qualification Mondiale AOB en Azerbaïdjan

À l’approche imminente des Jeux Olympiques 2016, le monde de la boxe entame les étapes finales du processus de qualifications avec moins de 50 jours avant la cérémonie d’ouverture. La qualification mondiale AOB est la première compétition ouverte suite aux qualifications continentales qui ont eu lieu au cours des derniers mois. Avec 39 places disponibles pour Rio, 365 boxeurs provenant de 92 pays prennent part au tournoi du 16 au 25 juin.

 

Thomas Blumenfeld, David Gauthier and Mohammed El Abdouli se sont envolé vers Bakou, Azerbaijan dans l’espoir de mettre la main sur l’une des cinq places disponibles dans leur catégorie respective. Clovis Drole (75 Kg) et Samir El Mair (81 Kg) n’ont malheureusement pas pu prendre part à la compétition à la dernière minute pour des raisons médicales.

 

David Gauthier (60 Kg) fût le premier canadien à monter dans le ring lors de la session 1, tout de suite après le tirage au sort. David avait passé très près de de qualifier lors des Continentaux en Argentine alors qu’il n’était qu’à une seule victoire de son rêve olympique. Cependant, le représentant canadien chez les 60 Kg n’a pas été en mesure de vaincre son adversaire et s’est incliné par la marque de 0-3 contre le thailandais Pachanya Longchin.

 

Mohammed El Abdouli (69 Kg) était le deuxième canadien sur l’horaire après avoir reçu un bye lors de la première ronde des préliminaires. Malheureusement, Mohammed a perdu par une décision unanime contre Simeon Chamov de la Bulgarie, qui a maintenant avancé à la ronde des médailles et s’est ainsi qualifié pour Rio.

 

Thomas Blumenfeld (52 Kg), le plus jeune membre de l’équipe nationale, était le dernier canadien à débuter le tournoi alors qu’il avait également obtenu un bye pour la première ronde. Malgré une superbe démonstration de ses habiletés, c’est son adversaire, Dodji Ayigah (BEL), qui a remporté le combat.

 

Même si le tournoi se termine le 25 juin, il s’agit de la fin de la compétition pour nos trois boxeurs canadiens. Malgré les défaites encourues, le futur est prometteur. « Il s’agissait de la plus grosse compétition dans laquelle tous nos boxeurs ont déjà participé. » mentionne Gordon Apolloni, entraîneur de l’équipe nationale. « C’est un bon départ pour nos jeunes boxeurs afin de les forger pour le prochain cycle quadriennal en vue de Tokyo 2020. »

 

« Nos boxeurs ont de quoi être fiers de leur performance face à l’adversité internationale. Maintenant que la qualification mondiale est terminée, nous allons nous concentrer sur la préparation finale de nos boxeurs en vue de Jeux Olympiques de Rio. » dit Daniel Trépanier, Directeur Haute Performance et Entraîneur chef chez Boxe Canada.

 

 

FullSizeRender
Sarhadchi à Bakou, Azerbaijan

 

 

Team Canada

 

 

 

 

Posted on: 22 juin 2016