Trois boxeurs canadiens sécurisent leur place aux Jeux Olympiques

Après neuf jours de compétition intense, les Qualifications Olympiques des Amériques s’ont enfin terminées. Treize boxeurs canadiens étaient présents à la compétition, soit un représentant par catégorie de poids. Tous les boxeurs ont bien performé lors de ce tournoi d’envergure, mais seulement trois athlètes ont été en mesure de confirmer leur place aux Jeux de Rio.

Mandy Bujold (51kg) a été la première canadienne à se qualifier pour les Jeux Olympiques. Elle était la favorite dans sa catégorie de poids et a progressé aisément tout au long du tournoi. Championne des Jeux Panaméricains en 2011 et en 2015, elle a travaillé très fort au court des dernières années afin d’en arriver où elle est. Après un tournoi impeccable, Mandy repart des qualifications avec son billet pour Rio et la médaille d’or. « Je ne réalise pas encore que c’est vrai. » s’est exclamée la boxeuse suite à sa qualification. En prenant du recul, voici ce que Mandy avait à dire quant à cet événement :

Pour moi, ce tournoi représentait beaucoup plus qu’une qualification olympique ; c’était le plus grand pas pour ma carrière jusqu’à présent. Lorsque la décision officielle a été annoncée jeudi après-midi, je ne pouvais m’empêcher de penser à toutes les heures d’entraînement et à mon dévouement au cours des dernières années. J’ai toujours travaillé très fort dans le gym et mes entraîneurs me répétaient que mes efforts allaient éventuellement porter fruits. Après un moment, je me suis mise à me questionner lorsque ce moment allait enfin arriver. Lorsque l’arbitre a finalement levé ma main, j’ai réalisé que c’était le moment que j’attendais depuis si longtemps !!! Cet événement était ma chance d’élever ma carrière et d’avoir l’opportunité de boxer dans la plus grosse compétition au monde. Lorsque je suis montée dans le ring, j’ai boxé pour moi-même, mes entraîneurs, ma famille, mon équipe, ma communauté, mes commanditaires et mon pays.

 

Ariane Fortin (75kg) a été la deuxième canadienne à sécuriser sa place pour les Jeux Olympiques. Ayant manquée sa chance en 2012, l’athlètes québécoise était déterminée à participer aux Jeux Olympiques cette année. « C’est un sentiment qui est tellement dur à décrire. Même si j’étais convaincue que j’allais me qualifier, cela semblait irréel lorsque c’est enfin arrivé. C’est un mélange d’émotions, une joie extrême et un soulagement en même temps. » Malgré sa défaite en finale contre la numéro 1 au monde, Clarissa Shields, Ariane repart tout de même avec son billet pour Rio et la médaille d’argent. « Pour moi, c’est une célébration pour ma persévérance au cours des dernières années. », a dit Ariane.

 

Malgré un départ tardif dans la compétition, Arthur Biyarslanov (64kg) s’est également qualifié pour les Jeux Olympiques 2016. Étant le favori dans sa catégorie de poids, Arthur a eu une passe lors du premier tour et n’a fait ses débuts que lors du 6e jour de la compétition. Après 3 victoires en 3 jours, Arthur a sécurisé sa place aux Jeux et a remporté la médaille d’or.

« La compétition a débuté tard pour moi donc je devais garder mon esprit vif et me tenir loin de toutes distractions. Je suis arrivé au tournoi avec un objectif en tête, remporter l’or et me qualifier pour Rio. Je me sentais prêt. », a mentionné l’athlète. « Je remercie mes entraîneurs Chris et Steve qui m’ont bien préparé à ce tournoi. Nous avons travaillé pendant près de 5 mois et tout s’est très bien déroulé. » Après plus de 8 ans d’entraînement, Arthur est finalement sur le point de vivre son rêve olympique.

 

David Gauthier (60kg) a, quant à lui, passé tout près du but après une victoire spectaculaire en quart de finale. Malheureusement, il a dû abandonner lors de la demi-finale à cause d’une blessure à l’épaule et a été déclaré inapte à boxer pour la bronze et la 3e place disponible pour les Jeux. Par contre, David se dit encore plus confiant en vue des prochaines qualifications olympiques. « Je ne saurais quoi dire sur ma blessure sinon que ce sont de choses qui arrivent… Mais la confiance et l’état d’esprit dans lequel j’ai terminé le tournoi avant ma blessure m’ont assuré que je fais parti des meilleurs et qu’il n’y a rien, à part moi-même, pour m’empêcher d’aller aux Jeux Olympiques. Et je ne me contenterai pas de gagner la médaille de bronze la prochaine fois ! » a déclaré David à son retour au pays.

 

Regroupant 241 athlètes de 34 pays, les qualifications offraient un maigre quota de 25 boxeurs et 5 boxeuses pouvant se qualifier pour Rio 2016.

 

« Je suis très fier de notre équipe. Il s’agit d’une équipe plutôt jeune et nos athlètes expérimentés ont fait ce qu’ils devaient faire lors de la compétition. Nous espérons qualifier quelques boxeurs de plus au cours des dernières qualifications. L’avenir est prometteur pour Boxe Canada. » a déclaré Pat Fiacco, président de Boxe Canada.

 

 

Posted on: 21 mars 2016