Un bon départ pour l’équipe canadienne aux Championnats du monde féminin 2018

Organisés par l’AIBA, les Championnats du monde féminin 2018 sont officiellement entamé à New Delhi en Inde et mettent en vedette les 277 meilleures boxeuses provenant de 62 nations. Après deux camps d’entraînement intenses à Montréal et à Doha au Qatar, la délégation canadienne était impatiente de faire son entrée sur la scène mondiale. Voici un récapitulatif des deux premiers jours de compétition alors que le Canada a cumulé trois victoires en autant de combats:


60 kg Caroline Veyre (Montréal, QC)

Caroline Veyre était la première canadienne à briser la glace dans la compétition et a affronté Carolyn Calungsod des Philippines pour son premier combat. Face à une adversaire beaucoup moins expérimentée, Caroline s’est rapidement ajustée et a signé la première victoire pour le Canada lors des championnats.

“C’était un bon premier combat. J’ai pris un peu de temps à démarrer mais j’ai vite trouvé mon timing et je dominais mon adversaire clairement.”

Progressant au 2e tour de la ronde préliminaire, la boxeuse de Montréal était à nouveau en action pour le 2e jours des Championnats du monde. Pour ce deuxième affrontement, Caroline se mesurait face à la polonaise Kinga Szlachcic qui avait obtenu un bye lors du 1er tour. Malgré son aggressivité et sa pression constante, Szlachcic fût incapable de vaincre Veyre et s’est inclinée par une décision partagée de 4-1 contre la canadienne.

“Je savais que ça allait être une bataille plus qu’un beau combat technique. Sa stratégie était de prendre mes coups mais continuer à m’attaquer pour m’épuiser. Cependant, je pense que j’ai bien contrôlé avec mon déplacement et je lançais des coups très cleans comparativement à elle. Cela ne m’a pas dérangé d’être premier combat, au contraire! Je voulais me battre le premier jour plutôt qu’attendre et je sais que plus je me bats, plus je ferai des ajustements et de progrès tout le long de la compétition.”

Caroline demeure invaincue après deux combats aux championnats du monde et elle aura droit à une journée de repos demain avant de remonter dans le ring dimanche le 18 novembre face à Denitsa Yordanova Eliseeva , une boxeuse bulgare classée 7e au monde.a


69 kg Myriam Da Silva Rondeau (Chambly, QC)

Myriam Da Silva a fait ses débuts dans la compétition lors du dernier combat de la troisième session et pour ce combat d’ouverture, elle affrontait la médaillée d’argent des Jeux du Commonwealth 2018, Ecclees Rosie Joy des Pays de Galles. Dans un affrontement explosif, les deux boxeuses se sont échangées de puissants coups jusqu’à la dernière cloche.

“C’était un combat très serré et physique qui a été déterminé par les petits détails. Mon adversaire avait un volume élevé de coups et j’ai donc utilisé d’autres atouts pour obtenir cette victoire. J’ai dû être patiente afin de prendre avantage des ouvertures et donner des coups francs. Je vais maintenant gérer ma récupération en vue de ma prochaine performance ce dimanche.”

Selon Myriam, l’attente a été longue avant le début du tournoi, mais maintenant que la glace est brisée, la compétition va progresser rapidement. Son prochain combat sera également dimanche le 18 novembre contre Shakhnoza Yonusova de l’Uzbekistan.


Trois nouvelles canadiennes feront leurs entrées dans la compétition lors du 3e jour de compétition (17 novembre). Voici les performances à surveiller:

SESSION 5 RING A (débutant à 2h30 AM heure de l’est)

Combat #1: 51 kg Sara Haghighat-Joo (CAN) vs Roberta Mostarda (ITA)

Combat #13: 75 kg Tammara Thibeault (CAN) vs Mariya Borutsa (UKR)

 

SESSION 6 RING B (débutant à 7h30 AM heure de l’est.)

Combat #6: 57 kg Sabrina Aubin (CAN) vs Junhua Yin (CHN)

 

Pour plus d’information quant aux Championnats du monde féminin AIBA 2018 et pour suivre la progression de nos boxeurs, visitez notre page web de l’événement ainsi que nos réseaux sociaux alors que l’information sera mise à jour tout au long de la compétition.

 

 

Posted on: 16 novembre 2018