Découvrez l’équipe canadienne: Qualifications des Jeux panaméricains 2019

Les Qualifications de Boxe pour les Jeux panaméricains de Lima 2019 débutent officiellement aujourd’hui! L’équipe canadienne va s’efforcer pour une chance à concourir aux Jeux cet été. Accueillis par la  Fédération Nationale Nicaraguayenne, les Qualifications prennent place du 3 au 11 avril à Managua au Nicaragua. Les 41 membres de l’Organization sportive panaméricaine sont attendus à participer.

Avant le début du tournoi, découvrez le profil des 10 boxeurs de l’équipe canadienne qui représenteront le pays au niveau continental:

 

Femmes

51 kg Sara Haghighat-Joo (Guelph, ON)

Club: TNT Boxing Academy

Entraîneur: Stephen Bailey

Date de naissance: 17 juin 1994

Ville natale: North Vancouver, Colombie-Britannique

Ville d’attache: Guelph, Ontario

Grandeur: 162cm (5’3″)

 


RÉSULTATS NOTABLES

2019 COPA INDEPENDENCIA | BRONZE
2017 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | ARGENT
2017 – 2018 CHAMPIONNE CANADIENNE (54 kg) & MEILLEURE BOXEUSE DU TOURNOI (2017)
2016 GOLDEN GIRL TOURNAMENT (SUÈDE) | OR & MEILLEURE BOXEUSE DU TOURNOI
2X CHAMPIONNE DES GOLDEN GLOVES

BIOGRAPHIE

Sara Haghighat-Joo a fait ses débuts à la boxe à l’âge de 16 ans au Club de boxe Astoria à Vancouver, C-B. Sa décision d’entreprendre ce sport a d’abord été motivé par le fait qu’elle était tannée des sports d’équipe à l’école secondaire et un des ses entraîneurs lui avaient dit qu’elle n’aurait pas beaucoup de temps de jeu. Ses parents lui ont donc suggérer d’essayer la boxe. Elle a commencé en raison de l’aspect physique / mise en forme de ce sport, mais après seulement quatre mois d’entraînement, son entraîneur pensait qu’elle était prête pour faire du sparring. Elle a rapidement réalisé qu’elle était bonne et après seulement quatre mois de sparring, elle a eu son premier combat dans le cadre du Tournoi BC Golden Gloves où elle a remporté cette compétition dans la division jeunesse. Depuis, elle ne s’est jamais arrêté et a même déménagé à l’autre bout du pays, loin de sa ville natale et de sa famille, afin de poursuivre la boxe et s’entraîner avec les meilleurs. Elle est convaincue qu’elles a pris les bonnes décisions pour se rendre où elle veut.

Sara adore la montée d’adrénaline que la compétition lui procure. De plus, elle aime que la pression de bien performer repose uniquement sur ses épaules puisqu’il s’agit d’un sport individuel. Au cours des dix prochaines années, elle souhaite participer à la plus grosse compétition mondiale, soit les Jeux olympiques. Si ce n’est pas en 2020, elle poursuivra son but pour participer en 2024. “Je sais que ce n’est pas un but facile, mais si c’était facile, tout le monde le ferait ;)”

Sara a complété deux années de son premier cycle d’étude universitaire en Sciences de l’Activité Physique et a transféré de l’Université de Colombie-Britannique (UBC) à l’Université de Guelph. Pour le moment, elle poursuit ses études lentement puisqu’elle s’entraînement pour la boxe à temps plein. Elle souhaite devenir Thérapeute Sportif.


57 kg Sabrina Aubin (St-Jean-sur-Richelieu)

Club: Boxemontréal

Entraîneure: Danielle Bouchard

Date de naissance: 19 octobre 1984

Ville natale: St-Jean, Québec

Ville d’attache: St-Jean, Québec

Grandeur: 168cm (5’6″)


RÉSULTATS NOTABLE

2018 JEUX DU COMMONWEALTH GOLD COAST | BRONZE
2017 CHAMPIONNE CANADIENNE
2015 QUALIFICATION OLYMPIQUE CANADIENNE (60 Kg) | 2e place
2014 CEINTURE MONTANA (FRANCE) | OR

BIOGRAPHIE 

Sabrina Aubin a fait ses débuts en boxe à l’âge de 21 ans après avoir vu le film “la fille à un million de dollars”. À l’époque, Sabrina jouait au basket-ball depuis neuf ans, mais sa blessure au genou l’a empêché de poursuivre. Elle s’est donc donné un nouvel objectif sportif et ce film lui a donné le goût d’essayer la boxe, un sport où son genou ne serait par un problème. Elle a d’abord commencé en tant que membre récréatif, mais a rapidement fait la transition vers la compétition. Ses aspects préférés de ce sport sont la technique, la stratégie similaire à un jeu d’échec ainsi que le défi que ce sport représente.

Au-delà de ces accomplissements dans le monde de la boxe, Sabrina a également obtenu son baccalauréat en Kinésiologie à l’UQAM. Dans le futur, elle souhaite continuer à faire de la boxe pour le plaisir, être entraîneur et propager sa passion pour son sport.


60 kg Irene Fiolek (Montreal, QC)

Club: centralisée à l’INS Québec – 2B Extreme Evolution

Date de naissance: 12 octobre 1990

Ville natale: Montréal, Quebec

Ville d’attache: Montréal, Quebec

Grandeur: 169cm (5’5″)

 


RÉSULTATS NOTABLE

2019 COPA INDEPENDENCIA | OR
2018 CHAMPIONNE CANADIENNE
2018 DÉFI DES CHAMPIONS | OR
2017 GANTS DORÉS | OR

BIOGRAPHIE 

À 15 ans, Irene s’est inscrite à un cours de boxe dans son centre de conditionnement physique locale avec quelques amis de l’école et c’est à cet endroit qu’elle a découvert sa vraie passion. Pendant trois ans, elle a d’abord pratiqué la boxe de façon récréative et en 2007, elle a eu son premier combat de boxe au Festival du poulet à Montmagny.

Irene a pratiqué de nombreux sports en grandissant, dont l’athlétisme, le judo, la natation, le tennis et le Taekwondo. Elle a seulement été attiré par la boxe une fois qu’elle a joint la classe de boxe à la salle de gym locale avec ses amis. Au fil des cours de boxe, Irene et ses amis étaient compétitifs les uns avec les autres et à chaque fois que quelqu’un progressait, tout le monde devait se rattraper. C’était très motivant pour elle.

Irene a une bonne compréhension du sport et de la façon dont le corps humain opère. Elle a obtenu un baccalauréat en kinésiologie en 2015. La championne canadienne 2018 cherche à participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020 et elle veut faire le passage en boxe professionnelle par la suite.


69 kg Myriam Da Silva (Chambly, QC)

Club: Boxemtl.com

Entraîneure: Danielle Bouchard

Date de naissance: 15 avril 1984

Ville natale: Chambly, Québec

Ville d’attache: Chambly, Québec

Grandeur: 173cm (5’8″)

 


RÉSULTATS NOTABLE

2018 CHAMPIONNATS DU MONDE AIBA (FEMMES) | TOP 8
2018 CHAMPIONNE CANADIENNE 
2016 BALKAN TOURNAMENT | BRONZE
2014 CHAMPIONNAT CONTINENTAUX GUADALAJARA, MEXIQUE | ARGENT

BIOGRAPHIE

Myriam Da Silva a débuté sa carrière sportive au soccer. Elle avait 10 ans quand elle s’est inscrite à l’entraînement de soccer et à l’âge de 12 ans, elle était une joueuse élite. Elle a joué au soccer pendant une décennie et avait l’intention de faire l’équipe nationale olympique. En raison de blessures, ce n’était malheureusement pas possible. Elle voulait changer de sport et s’est inscrite à un cours de cardio-boxe dans son université. Elle a immédiatement développé un goût pour la boxe, parce que ce sport exige un niveau élevé de concentration. Au hasard, un entraîneur de boxe est entré dans le magasin où elle travaillait à l’époque, et lui a demandé si elle avait déjà envisagé d’essayer la boxe compétitive. Au début, Myriam était hésitante mais après deux semaines de réflexion, elle s’est inscrite dans un club de boxe et elle a fait ses débuts en ring six mois plus tard.

Au début, la boxe a attiré son intérêt en raison de l’intensité, un élément important pour son ego. De plus, sa mère a toujours été fière des femmes qui accomplissent des choses inattendues. C’est dans un journal qu’elles ont trouvé son entraîneure de boxe actuelle, Danielle Bouchard, puisque sa mère trouvait qu’elle pourrait être un modèle pour sa fille. Myriam est devenue sérieuse au sujet de la boxe, mais ce n’est qu’après sa première compétition de gants en argent qu’elle a informé ses parents. Son amour pour la boxe a grandi rapidement en raison de plusieurs  aspects, dont la concentration, la performance physique, les tactiques et les techniques requises pour s’améliorer dans ce sport. Pour elle, la boxe n’est pas un sport violent; il est question de discipline et c’est ce qu’elle inculque aux jeunes boxeurs.

Myriam se voit devenir une boxeuse élite et son rêve est de participer aux Jeux olympiques. En plus de la boxe, elle est diplômée en éducation et en adaptation sociale de l’UQAM.


75 kg Tammara Thibeault (Montréal, QC)

Club: INS Québec (Centre D’Entraînement National)

Date de naissance: 27 Décembre 1996

Ville natale: St-Georges, Québec

Ville d’attache: Shawinigan, Québec

Grandeur: 183cm (6′)

 

 


RÉSULTATS NOTABLES

2019 COPA INDEPENDENCIA | OR
2018 CHAMPIONNATS DU MONDE AIBA (FEMMES) | TOP 8
2018 JEUX DU COMMONWEALTH GOLD COAST | BRONZE
2017 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | OR
2017 CHAMPIONNE CANADIENNE

BIOGRAPHIE

Tammara Thibeault a commencé la boxe au jeune âge de 10 ans. Initialement, c’était une activité que son frère aîné et son père faisaient ensemble pour le plaisir, mais éventuellement, elle s’est joint à eux sur une base régulière. Lorsque son frère a quitté le sport, elle a continué et n’a jamais arrêté depuis! Au début, elle voulait essayer la boxe parce que son père est sa plus grande source d’inspiration et elle voulait être comme lui. Au fil des années, Tammara a développé une réelle passion pour ce sport. Elle n’était pas très bonne dans les autres sports et pour une fois, on lui avait dit qu’elle avait du potentiel pour la boxe, ce qui l’a motivé à devenir la meilleure boxeuse possible. La boxe lui a appris l’importance de la patience, la persévérance et du dévouement. Le club de boxe a longtemps été le seul endroit où elle se sentait assez comfortable pour être elle-même, ce qui l’a aidé à bâtir sa confiance.

En plus de sa carrière d’athlète, Tammara a son diplôme au CEGEP et complète présentement son baccalauréat en Linguistiques en plus de deux mineurs en Mandarin et en Espagnol. Par la suite, elle va entreprendre sa maîtrise en Gestion et Administration.

Elle ne sait pas exactement où elle sera dans dix and, mais si elle pouvait choisir son futur, elle s’imagine voyageant le monde à la découverte de différentes cultures et langues et en profitant de chaque opportunité qui se présente à elle. Elle aimerait enseigner l’Anglais, le Français ou même l’Espagnol dans un autre pays, préférablement un endroit chaud près de la plage! Elle aimerait également redonner à la communauté et aider les communautés plus démunis à grandir en Amérique du Sud.


Hommes

56 kg Justin Parina (Mississauga, ON)

Club: Kombat Art Training Academy

Entraîneur: Socrates Celestial

Date de naissance: 31 août 1999

Ville natale: Manila, Philippines

Ville d’attache: Mississauga, Ontario

Grandeur: 162cm (5’3″)


RÉSULTATS NOTABLES

2018 LA ROMANA CUP | ARGENT
2018 CHAMPION CANADIEN 
2017-2018 GOLDEN GLOVES | OR
2016 ONTARIO SUMMER YOUTH GAMES | OR

BIOGRAPHIE

Justin a été introduit à la boxe à l’âge de sept ans par son frère aîné qui était un boxeur amateur. Son frère l’emmenait occasionnellement au gymnase de boxe, mais il a seulement pris son entraînement au sérieux une fois qu’il a eu 15 ans. Après avoir fait partie de l’équipe de football dans son école secondaire, il était à la recherche d’un autre sport pour s’engager. Comme la boxe était un sport qu’il pratiquait occasionnellement, il a décidé de commencer à s’entraîner sérieusement et de progresse, et il s’est donc inscrit à des classes de boxe avec l’intention de faire de la compétition. Au début, il était difficile pour lui de s’entraîner parce qu’il était le seul adolescent au Club et que tous les autres membres étaient des adultes. Il trouvait les entraînements et les sparring durs puisque ses partenaires étaient considérablement plus lourd que lui. Il a même envisagé quitter la boxe à un moment, mais il a relevé le défi parce qu’il ne voulait pas abandonner sur lui-même et après seulement six mois d’entraînement, il a eu son premier combat. À son avis, la boxe est très difficile mentalement et physiquement. Il aime l’idée que la boxe est un sport individuel. Le boxeur est son propre adversaire puisque le résultat d’un combat dépend de sa performance.

Justin a de grands objectifs pour l’avenir, soit se qualifier pour les Jeux panaméricains de Lima en 2019, de participer aux Jeux olympiques à Tokyo en 2020 et de rembourser l’hypothèque de ses parents. Dans cinq à dix ans, il envisage terminer avec l’école et être employé avoir un bon emploi afin de subvenir aux besoins de ses proches. Il dit qu’il sera toujours aussi obsédé par la boxe qu’il l’est en ce moment.


69 kg Wyatt Sanford (Montreal, QC)

 


75 kg Nickenson Denis (Montreal, QC)

Club: Boxemontreal.com

Entraîneur: Carl Handy

Date de naissance: 21 septembre 1994

Ville natale: Jacmel, Haiti

Ville d’attache: Montréal, Québec

Grandeur: 183cm (6’1″)

 


RÉSULTATS NOTABLES

2018 CHAMPION CANADIEN
2018 DÉFI DES CHAMPIONS | OR
2016 GANTS D’ARGENT | OR
2016 GANTS DE BRONZE | OR

BIOGRAPHIE

Étant jeune, Denis faisait partie de l’équipe de basketball de son Cégep. Une fois le Cégep terminé, il a pris la décision de se lancer dans le monde de la boxe. Sa mère n’était pas surprise car étant petit, Nickenson lançait des coups de poings dans les airs et pour une raison inexplicable, il avait toujours attiré par la boxe. Avant d’y s’y mettre, Nickenson a eu la chance de faire un sparring avec la sensation montréalaise, Steven Butler. Butler lui a dit qu’avec la pratique, il pourra devenir un bon boxeur et c’est après cette session de sparring avec Steven Butler que Nickenson s’est dit « Allez, je me lance dans la boxe! »

D’ici cinq ans, Nickenson se voit être rendu en boxe professionnelle et être reconnu mondialement et dans 10 ans, il pense être champion du monde. Par contre, il aimerait d’ici là devenir papa d’une belle fille. Il veut profiter de sa carrière de boxe au maximum. Une de sa citation préférée est celle de Edgar Morin « À force de sacrifier l’essentiel à l’urgence, on fini par oublier l’urgence de l’essentiel. »

En dehors de sa carrière de boxe, Nickenson a terminé ses études en techniques policière à Ottawa en 2011. Mais étant donné que le Code civil n’est pas le même en Ontario et au Québec, il a fait des études en Technique d’Intervention en Délinquance en 2012 à Ahuntsic.


81 kg Harley-David O’Reilly (Montreal, QC)

Club: INS Québec (Centre d’Entraînement National) – aupavant au FinalRound Boxing

Date de naissance: 21 décembre 1988

Ville natale: Kamloops, Colombie-Britannique

Ville d’attache: Gatineau, Québec

Grandeur: 185 cm (6’1″)

 



RÉSULTATS NOTABLES

2019 COPA INDEPENDENCIA |BRONZE
2018 LA ROMANA CUP | BRONZE
2018 JEUX DU COMMONWEALTH GOLD COAST | BRONZE
2017 CHAMPION CANADIEN
2017 DÉFI DES CHAMPIONS | OR
2016 GANTS DORÉS | OR

BIOGRAPHIE

Harley-David a découvert sa passion pour la boxe dès son jeune âge alors qu’il regardait Roy Jones Jr. Il était très impressionné par ce que celui-ci était capable de faire dans le ring et il voulait faire comme lui. Cependant, ce n’est qu’à l’âge de 24 ans qu’Harley-David a fait ses débuts dans le sport. Avant la boxe, il a pratiqué d’autres arts martiaux, tels que le kick-boxing et le Muay Thai, mais aucun de ses sports n’a su l’accroché autant que la boxe!

Harley-David adore l’aspect stratégique de la boxe et qu’il compare à un jeu d’échec : le « joueur » qui commet le moins d’erreurs l’emporte!

Dans les 5-10 prochaines années, il souhaite devenir champion du monde. Au-delà de sa carrière en boxe, Harley-David a également obtenu son DEP en mécanique automobile au Relais de la Lièvre Pavillon Seigneurie.


91 kg Bryan Colwell (Victoria, BC)

Club: INS Québec (Centre d’Entraînement National) – auparavant au Sooke Boxing Club

Date de naissance: 31 octobre 1989

Ville natale: Prince Rupert, Colombie-Britannique

Ville d’attache: Victoria, Colombie-Britannique

Grandeur: 188cm (6’2″)

 

 


RÉSULTATS NOTABLES

2019 COPA INDEPENDENCIA | OR
2018 – 2017 CHAMPION CANADIEN
2017 OREGON STATE GOLDEN GLOVES | OR
CHAMPION PROVINCIAL (BC)
CHAMPION GOLDEN GLOVES

BIOGRAPHIE

Bryan Colwell a commencé la boxe à l’âge de 17 ans dans le but de se mettre en forme pour l’équipe de soccer à l’Université de Victoria. Cependant, à la fin de son premier cours de boxe, il savait qu’il ne voudrait plus rejouer au football, car il avait trouvé sa véritable passion. Bryan a toujours aimé le sport et n’a jamais manqué un combat de grande envergure, mais grandissant à Fort St John, il n’a jamais eu accès à une salle de sport ni à un entraîneur.

Bryan aime tous les aspect du sport, y compris le dévouement nécessaire pour bien performer. Après 12 ans de soccer, Bryan adorait le changement de compétition d’équipe vers le 1 contre 1.

Après devenir médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, il compte poursuivre sa carrière de boxe professionellement dans le but d’être champion du monde étant amateur et professionnel simultanémant. En plus d’être athlète, Bryan termine actuellement un baccalauréat en administration des affaires au Camosun College de Victoria avec l’intention d’ouvrir son propre centre de conditionnement physique une fois qu’il cesse de concourir.

 

 

Posted on: 3 avril 2019