Le programme de stages pour entraîneures du Commonwealth lancé au Canada

OTTAWA (23 décembre 2020) : Le Women Coach Internship Program (WCIP) a été inauguré par la Commonwealth Games Federation (« CGF » ) aux Jeux du Commonwealth de 2018 à Gold Coast, en Australie. Le programme jumelait 20 entraîneures de onze disciplines différentes originaires de douze pays différents avec des mentors d’expérience qui les ont intégrées à leurs équipes respectives. Ces entraîneures ont toutes bénéficié d’opportunités d’entraînement grâce à leur participation au WCIP, que les leaders de la CGF ont qualifié de « succès retentissant ».

Trois entraîneures canadiennes avaient pris part à cette édition du WCIP : Jill Perry, ChPC, d’Ottawa, présidente et entraîneure-chef du Beaver Boxing Club; Tina Hoeben, ChPC, de Penticton, en Colombie-Britannique, entraîneure-chef du club de natation KISU et Martine Dugrenier de Montréal qui entraîne au Club de lutte Montréal Élite YMHA.

Les entraîneures du WCIP sont maintenant destinées à devenir mentors à leur tour pour trois entraîneures prometteuses choisies par leurs organismes nationaux de sport (ONS) : l’entraîneure de boxe Eve Fortin de Québec, l’entraîneure de natation Zoe Miles de Sackville, en Nouvelle-Écosse et l’entraîneure de lutte Breanne Graham, de Calgary, en Alberta.

Richard Powers, président de Commonwealth Sport Canada (CSC) et ardent partisan du WCIP, a pu tier parti du Programme de soutien pour l’équité des genres et la sécurité dans le sport de Sport Canada pour obtenir du financement pour la prestation canadienne du WCIP.

« L’égalité est une valeur fondamentale du Commonwealth et CSC est fier de posséder une longue et solide feuille de route en matière d’équité des sexes dans le cadre de sa gouvernance et ses programmes, sauf pour l’entraînement! », a commenté Powers. « Il y a un besoin pressant d’intégrer davantage de Canadiennes dans l’entraînement de haut niveau. Nous espérons que le WCIP permettra de contribuer à répondre à ce besoin. »

Sheilagh Croxon, ChPC, d’Etobicoke, en Ontario est en tête du programme. Elle avait été l’architecte du programme de Gold Coast. Elle possède un bagage impressionnant d’expérience en entraînement, du niveau communautaire à olympique. Croxon a également été responsable du programme Les entraîneures de l’Association canadienne des entraîneurs (ACE) pendant huit ans.

Pour le WCIP de CSC, Croxon a développé un programme de perfectionnement virtuel qui offre des séances de développement du leadership pour les stagiaires et les mentors et qui assurera que les entraîneures stagiaires obtiennent de l’expérience de valeur à une compétition nationale ou internationale.

« C’est un honneur de travailler auprès de CSC et de collaborer avec les ONS dans l’élaboration de ce programme », a déclaré Croxon. « Ce talentueux groupe d’entraîneures stagiaires et mentors créeront un élan positif dans le sport du Commonwealth. En fournissant aux entraîneures stagiaires l’opportunité de gagner une expérience de valeur et en permettant l’accès au développement du leadership et à un réseau de soutien solide, de plus en plus d’entraîneures de haute performance seront en mesure de contribuer de façon concrète à système de sport plus dynamique. »     

Les ONS appuient le WCIP canadien

Daniel Trépanier, directeur de la haute performance de Boxe Canada a noté que son sport se fait porte-parole pour ses entraîneures féminines. « Aujourd’hui, l’équité entre les sexes est au premier plan du développement sportif mondial », dit-il. « Le Canada est privilégié d’être une nation de pointe en boxe féminine à l’échelle mondiale et il est essentiel que notre stratégie à long terme poursuive cette évolution et que nous menions par l’exemple. Ce WCIP permet d’autonomiser les leaders parmi les entraîneures. En bout ligne, le programme aidera à la croissance du nombre d’entraîneures dans notre sport. »

John Atkinson, directeur de la haute performance de Natation Canada, a souligné que son organisation valorise le perfectionnement des entraîneurs dans tous ses programmes. « Nous avons offert de nombreuses opportunités au cours des dernières années, comme notre Groupe d’entraîneurs élites, nos postes d’apprenti-entraîneur auprès de diverses équipes nationales et d’autres initiatives particulières pour développer nos entraîneures féminines », note-t-il. « L’inclusion de Tina Hoeben et de Zoe Miles par CSC à ce programme est une autre superbe opportunité pour étendre davantage le perfectionnement d’entraîneurs et de travailler ensemble pour consolider ce que nous avons déjà bâti. »

Lúcás Ó’Ceallacháin, directeur de la haute performance de Wrestling Canada Lutte (WSL), a réitéré l’engagement de longue date de son organisation dans le perfectionnement de ses entraîneures. « Martine Dugrenier est une pionnière de la lutte féminine en tant qu’athlète, entraîneure et maintenant, mentor », a-t-il partagé. « Grâce à cette étroite collaboration avec CSC, nous sommes confiants que Breanne Graham sera appuyée et positionnée pour les prochaines étapes de son cheminement d’entraîneure. Le contenu du programme est emballant et nous sommes heureux des opportunités qu’il saura créer. »

 

Voici notre première cohorte de stagiaires

Eve Fortin est entraîneure-chef et directrice générale d’Empire Académie, un club de boxe de Québec. Elle est responsable du volet compétitif du club ainsi que du volet Sport Études. Elle est également coordonnatrice de l’équipe féminine Élite du Québec. Eve Fortin est entraîneure certifiée Niveau 3 en boxe et travaille à l’obtention de la certification Compétition – Développement du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE). Lorsqu’elle était athlète, elle a participé à 90 combats amateurs et a remporté deux championnats nationaux. Elle détient un diplôme collégial en langues et un diplôme collégial en gestion événementielle. Fortin est mère de trois enfants âgés de moins de quatre ans.

Zoe Miles est entraîneure-chef du Sackville Waves Aquatic Team et entraîneure bénévole de l’équipe de natation interuniversitaire de l’Université Dalhousie. Elle détient un diplôme en psychologie de l’Université de Calgary, est entraîneure certifiée Niveau 3 du PNCE et présidente de l’Association des entraîneurs de natation de la Nouvelle-Écosse. Natation Canada l’a sélectionnée pour son programme de leadership pour entraîneures. Lorsqu’elle était nageuse, Miles a pris part aux essais olympiques de 2008 et à trois essais pour les championnats du monde. Elle a obtenu des standards nationaux de 2003 à 2012.

Breanne Graham est entraîneure-chef de l’équipe féminine de l’Alberta, du programme de lutte des Junior Dinos et du Calgary Sports Hub. Elle détient une maîtrise en géologie de l’Université de Calgary. Graham a complété le programme de Compétition – Introduction à la lutte du PNCE et complète présentement le volet Compétition – Développement. Douze fois championne canadienne, sa carrière de lutte lui a mérité des médailles aux championnats du monde junior, à trois Coupes du monde senior aux Championnats du monde universitaires et douze victoires aux championnats canadiens. Elle est mère de deux enfants.

 

Voici nos mentors

Jill Perry, ChPC, est présidente et entraîneure-chef du Beaver Boxing Club à Ottawa et membre du comité de la haute performance de Boxing Ontario. Elle est une ancienne championne canadienne. Perry détient un diplôme en commerce de l’Université Carleton et complète présentement une maîtrise en entraînement de haute performance et en leadership technique de l’Université de la Colombie-Britannique. Elle possède de l’expérience en marketing et a travaillé dans le domaine de la haute technologie pendant plus de 20 ans.

Tina Hoeben, ChPC, est entraîneure-chef du réputé Club de natation KISU à Penticton, en Colombie-Britannique depuis 1998. Elle détient un baccalauréat en sciences (avec spécialisation) de l’Université de Victoria et une maîtrise en arts visuels de l’Université York. Entraîneure senior certifiée Niveau 3 du PNCE, Hoeben a été la première entraîneure nommée entraîneure féminine de l’année en Colombie-Britannique. Elle a été nommée en tête de plusieurs équipes, y compris les championnats du monde junior, Team BC aux Jeux du Canada et entraîneure de l’équipe masculine aux Jeux Western Canada.

Martine Dugrenier est titulaire de deux baccalauréats, d’une maîtrise en enseignement et est certifiée des volets Compétition – Introduction et Compétition – Développement du PNCE pour la lutte. Elle a été championne du monde à trois reprises et a participé à deux Jeux olympiques. Enseignante au Collège Vanier, Dugrenier est aussi entraîneure au Club de lutte Montréal- YMHA Elite et directrice générale de la Fédération de lutte olympique du Québec.

 

 

Posted on: 23 décembre 2020