Notice: Trying to get property of non-object in /home/boxingcanada500/public_html/wp-content/plugins/custom-forms/tickera-custom-forms.php on line 37
Délégation canadienne pour les qualifications olympiques de Tokyo 2020 – Boxe Canada

Délégation canadienne pour les qualifications olympiques de Tokyo 2020

Mandy Bujold
51 kg
Caroline Veyre
57 Kg
Irene Fiolek
60 kg
Myriam Da Silva
69 kg
Tammara Thibeault
75 kg
Justin Parina
52 kg
Eric Basran
56 kg (OLY: 57 kg)
Thomas Blumenfeld
64 Kg (OLY: 63 kg)
Wyatt Sanford
69 kg
Jaquan Carty
75 kg
John Michael Bianco
81 kg
Bryan Colwell
91 kg
Christophe Bernier
91+ kg

 

51 kg

Mandy Bujold

Club: Destiny Boxing
Entraîneur: Syd Vanderpool
Date de naissance: 25 juillet 1987
Ville natale: Cobourg, Ontario
Ville d’attache: Kitchener, Ontario
Grandeur: 160cm (5’2″)
Division de poids: 51 kg
Main dominante: Droitière

RÉSULTATS NOTABLES

2020 BOCSKAI INTERNATIONAL TOURNAMENT | BRONZE
2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANTE
2019 TOURNOI INTERNATIONAL “BALKAN” | ARGENT
2017 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | ARGENT
2016 JEUX OLYMPIQUE DE RIO | TOP 5
2016 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | OR
2015 & 2011 JEUX PANAMÉRICAINS | OR
2014 JEUX DU COMMONWEALTH | BRONZE

BIOGRAPHIE

Son intérêt envers la boxe a débuté alors qu’elle habitait à Moncton. Ses parents avaient acheté un sac de boxe et deux paires de gants afin que ses frères l’utilisent afin d’évacuer leurs frustrations plutôt que de se bagarrer ensemble. Poussée par la curiosité, Mandy a essayé et a rapidement pris goût à ce sport. Lorsque sa famille a déménagé à Kitchener en Ontario, Mandy a suivi les traces de ses frères en s’inscrivant au club de boxe de la région afin de garder la forme. C’est à partir de ce moment qu’elle a développé une passion !

 

Mandy rêve des Jeux Olympiques depuis qu’elle a remporté son premier titre de championne canadienne junior en 2006. Ce premier résultat important l’a motivé à être encore meilleure et à joindre l’équipe nationale. L’année suivante, elle a remporté les championnats canadiens dans la catégorie élite ainsi que les championnats continentaux, la première de ses trois victoires à cette compétition. Depuis, elle a participé à tous les championnats du monde féminin de l’AIBA et elle y a obtenu son meilleur résultat en 2014 lorsqu’elle a terminé dans le top 8 suite à une défaite en quarts de finale contre la médaillée d’argent, Lisa Whiteside de l’Angleterre.

 

Le fait saillant de la carrière de Mandy est la médaille d’or qu’elle a remporté aux Jeux Panaméricains en 2011 alors que c’était la première fois que la boxe féminine figurait au programme d’une compétition multi-sport. Mandy a remporté une autre médaille lors d’une compétition multi-sport en 2014 lorsqu’elle mets la main sur le bronze des Jeux du Commonwealth à Glasgow. Neuf fois sacrée championne canadienne, Mandy a défendu avec brio son titre panaméricain à TORONTO 2015 en l’emportant contre la #1 mondiale, Marlen Esparza, en finale. Mandy s’est ensuite qualifiée pour les Jeux Olympiques en remportant la médaille d’or lors du tournoi des qualifications olympiques des Amériques à Buenos Aires, Argentine en mars 2016. Lors de sa participation aux Jeux olympiques de Rio 2016, Mandy a terminé dans le Top 5 après s’être inclinée en quart-de-finale.

 

En plus de sa carrière d’athlète, Mandy a été reconnue par la région de Waterloo en tant que “Femme d’influence” et a été nommée Citoyenne de l’année KW (KW Citizen of the year) pour sa contribution exceptionnelle à la communauté. En 2018, Mandy a combiné ses passions pour la communauté  et pour la boxe en fondant un événement de boxe caritatif pour les gens d’affaire qui s’appelle “Champions for Charity”. Elle est également nouvellement mère à sa fille Kate Olympia (“KO”). 

FAITS DIVERS

SURNOM :  Bujold
DEVISE : ”Si tu peux le voir, tu peux le créer. Si tu peux le ressentir, tu peux le faire. Si tu peux l’imaginer, tu peux le réussir.”
FILM & ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉS : Mindy Project and Girlfight
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Country
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Gruau et galettes de riz tartinées au beurre d’arachide
PASSE-TEMPS FAVORIS : La course à pieds et la randonnée en montagne
VOYAGE QU’ELLE AIMERAIT FAIRE DANS SA VIE : La Polynésie Française
FAIT DIVERS QUE PEU DE GENS SAVENT SUR MANDY: Elle a boxé lors du tout premier combat féminin qui a eu lieu dans le cadre d’un Jeux majeur lors des Jeux panaméricains 2011.
OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE : Mener une vie bien équilibrée et passionnante

 

FB-circular-logo  Twitter-circular-logo  Instagram-circular-logo

 

 

57 Kg

Caroline Veyre

Club: INS Québec (Centre d’Entraînement National)
Date de naissance: 4 octobre 1988
Ville natale: Paris, France
Ville d’attache: Montréal, Québec
Grandeur: 167cm (5’5″)
Catégorie de poids: 57 kg

RÉSULTATS NOTABLES

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANTE
2019 CHAMPIONNATS CANADIENS | OR
CLASSEMENT MONDIAL AIBA (60 kg): # 6
2019 TOURNOI INTERNATIONAL “BALKAN” | ARGENT
2019 GOLDEN GIRLS | OR & TROPHÉES POUR MEILLEURE BOXEUSE ÉLITE ET MEILLEURE BOXEUSE TECHNIQUE
2018 CHAMPIONNATS DU MONDE AIBA (FEMMES) | TOP 8
2018 SILESIAN WOMEN’S OPEN CHAMPIONSHIP | BRONZE
2018 MEMBRE DE L’ÉQUIPE CANADIENNE AUX JEUX DU COMMONWEALTH 
2017 CHAMPIONNAT CONTINENTAUX | ARGENT
2015 JEUX PANAMÉRICAINS | OR
2014 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX |BRONZE
2013 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX BRONZE

BIOGRAPHIE

Originaire de Paris, Caroline Veyre a immigré au Canada en 2003 après y être venu quelques années auparavant alors que sa mère suivait des traitements pour le cancer à Montréal. Elle a commencé le sport de la boxe alors qu’elle avait 18 ans. Tout au long de son adolescence, la boxe lui a permis de grandir et de prendre de l’assurance alors qu’elle avait de la difficulté à s’exprimer à l’époque. Selon elle, le sport permet de developer de belles qualités essentielles à tous les aspects de la vie, telles que la discipline, le sens de l’organisation, la détermination, la confiance en soi ainsi qu’être travaillant, persévérant et optimiste afin de foncer dans la vie!

 

Lors de ses tout premiers championnats canadiens en 2009, Caroline a remporté la médaille de bronze et a continué de gravir les échelons en mettant la main sur l’argent en 2012 dans le cadre des mêmes championnats. En 2013-2014, elle a été sacrée championne canadienne deux années consécutives. Au cours de la même année, elle a également participé aux championnats continentaux où elle a gagné le bronze. Elle a répété sa performance lors de l’édition suivante de la compétition. Une des faits saillants de sa carrière de boxe est survenu alors qu’elle a remporté la médaille d’or aux Jeux Panaméricains 2015 à Toronto. 

 

En plus de sa carrière d’athlète, Caroline détient son baccalauréat en traduction.  Elle prévoit tout de même continuer à boxer pour plusieurs années encore. Son rêve est de participer aux Jeux Olympiques et d’y remporter une médaille. Elle souhaite aussi ouvrir son propre club de boxe et devenir entraîneur au cours des prochaines années. 

FAITS DIVERS

DEVISE :  C’est difficile de battre quelqu’un qui ne lâche jamais.”
ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉE : Friends
FAMILLE :  Elle a une soeur jumelle
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : La musique Latine
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Des pâtes au poulet
PASSE-TEMPS FAVORI :  Jouer au billard et au poker
ENDROIT À VISITER DANS SA VIE :  Le Brésil
OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE :  Devenir championne olympique

 

FB-circular-logo  Twitter-circular-logo

 

60 kg

Irene Fiolek

Club: INS Québec (Centre d’Entraînement National)
Date de naissance: 12 octobre 1990
Ville natale: Montréal, Quebec
Ville d’attache: Montréal, Quebec
Grandeur: 169cm (5’5″)
Division de poids: 60kg
Position: Droitière

RÉSULTATS NOTABLES

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANTE
2019 JEUX PANAMÉRICAINS | TOP 8
2019 QUALIFICATION POUR LES JEUX PANAMÉRICAINS | BRONZE
2019 COPA INDEPENDENCIA | OR
2018 CHAMPIONNE CANADIENNE 
2018 DÉFI DES CHAMPIONS | OR
2017 GANTS DORÉS | OR

BIOGRAPHIE

À 15 ans, Irene s’est inscrite à un cours de boxe dans son centre de conditionnement physique locale avec quelques amis de l’école et c’est à cet endroit qu’elle a découvert sa vraie passion. Pendant trois ans, elle a d’abord pratiqué la boxe de façon récréative et en 2007, elle a eu son premier combat de boxe au Festival du poulet à Montmagny.

 

Irene a pratiqué de nombreux sports en grandissant, dont l’athlétisme, le judo, la natation, le tennis et le Taekwondo. Elle a seulement été attiré par la boxe une fois qu’elle a joint la classe de boxe à la salle de gym locale avec ses amis. Au fil des cours de boxe, Irene et ses amis étaient compétitifs les uns avec les autres et à chaque fois que quelqu’un progressait, tout le monde devait se rattraper. C’était très motivant pour elle.

 

Irene a une bonne compréhension du sport et de la façon dont le corps humain opère. Elle a obtenu un baccalauréat en kinésiologie en 2015. La championne canadienne 2018 cherche à participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020 et elle veut faire le passage en boxe professionnelle par la suite.

FAITS DIVERS

FILM & ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉS : Homeland, Jackie Brown, TAXI
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : tous les styles
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Des oeufs le matin du combat
PASSE-TEMPS FAVORIS : écouter des films, cuisiner
VOYAGE QU’ELLE AIMERAIT FAIRE DANS SA VIE : Une belle place de surf, Thailande

 

FB-circular-logo

 

69 kg

Myriam Da Silva

Club: INS Québec (Centre d’Entrainement National)
Date de naissance: 15 avril 1984
Ville natale: Chambly, Québec
Ville d’attache: Chambly, Québec
Grandeur: 173cm (5’8″)
Division de poids: 69 kg

RÉSULTATS NOTABLES

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANTE
CLASSEMENT MONDIAL AIBA: # 7
2019 JEUX PANAMÉRICAINS | ARGENT
2019 QUALIFICATION POUR LES JEUX PANAMÉRICAINS | TOP 8
2018 CHAMPIONNATS DU MONDE AIBA (FEMMES) | TOP 8
2018 CHAMPIONNE CANADIENNE 
2016 BALKAN TOURNAMENT | BRONZE
2014 CHAMPIONNAT CONTINENTAUX GUADALAJARA, MEXIQUE | ARGENT

BIOGRAPHIE

Da Silva a débuté sa carrière sportive au soccer. Elle avait 10 ans quand elle s’est inscrite à l’entraînement de soccer et à l’âge de 12 ans, elle était une joueuse élite. Elle a joué au soccer pendant une décennie et avait l’intention de faire l’équipe nationale olympique. En raison de blessures, ce n’était malheureusement pas possible. Elle voulait changer de sport et s’est inscrite à un cours de cardio-boxe dans son université. Elle a immédiatement développé un goût pour la boxe, parce que ce sport exige un niveau élevé de concentration. Au hasard, un entraîneur de boxe est entré dans le magasin où elle travaillait à l’époque, et lui a demandé si elle avait déjà envisagé d’essayer la boxe compétitive. Au début, Myriam était hésitante mais après deux semaines de réflexion, elle s’est inscrite dans un club de boxe et elle a fait ses débuts en ring six mois plus tard.

 

Au début, la boxe a attiré son intérêt en raison de l’intensité, un élément important pour son ego. De plus, sa mère a toujours été fière des femmes qui accomplissent des choses inattendues. C’est dans un journal qu’elles ont trouvé son entraîneure de boxe actuelle, Danielle Bouchard, puisque sa mère trouvait qu’elle pourrait être un modèle pour sa fille. Myriam est devenue sérieuse au sujet de la boxe, mais ce n’est qu’après sa première compétition de gants en argent qu’elle a informé ses parents. Son amour pour la boxe a grandi rapidement en raison de plusieurs  aspects, dont la concentration, la performance physique, les tactiques et les techniques requises pour s’améliorer dans ce sport. Pour Myriam, la boxe n’est pas un sport violent; il est question de discipline et c’est ce qu’elle inculque aux jeunes boxeurs.

 

Da Silva se voit devenir une boxeuse élite et son rêve est de participer aux Jeux olympiques. En plus de la boxe, elle est diplômée en éducation et en adaptation sociale de l’UQAM.

FAITS DIVERS

SURNOM :  Mymy et Godzi
FILM & ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉS : Les films inspirants
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Cela dépend de son humeur
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Bagel avec des oeufs et des fruits
PASSE-TEMPS FAVORIS : La course à pieds, l’entrainement fonctionnel, des activités qui l’a font sortir de sa zone de comfort
VOYAGE QU’ELLE AIMERAIT FAIRE DANS SA VIE : Beaucoup trop pour tous les nommer!

 

FB-circular-logo    Instagram-circular-logo

 

75 kg

Tammara Thibeault

Club: INS Québec (Centre D’Entraînement National)
Date de naissance: 27 Décembre 1996
Ville natale: St-Georges, Québec
Ville d’attache: Shawinigan, Québec
Grandeur: 183cm (6′)
Catégorie de poids: 75 kg

RÉSULTATS NOTABLES

2019 CHAMPIONNAT DU MONDE FÉMININ AIBA | BRONZE
CLASSEMENT MONDIAL : #4
2019 JEUX PANAMÉRICAINS | BRONZE
2019 QUALIFICATIONS POUR LES JEUX PANAMÉRICAINS | OR
2019 COPA INDEPENDENCIA | OR
2018 CHAMPIONNATS DU MONDE AIBA (FEMMES) | TOP 8
2018 JEUX DU COMMONWEALTH GOLD COAST | BRONZE
2017 CHAMPIONNATS CONTINENTAUX | OR
2017 CHAMPIONNE CANADIENNE

BIOGRAPHIE

Tammara Thibeault a commencé la boxe au jeune âge de 10 ans. Initialement, c’était une activité que son frère aîné et son père faisaient ensemble pour le plaisir, mais éventuellement, elle s’est joint à eux sur une base régulière. Lorsque son frère a quitté le sport, elle a continué et n’a jamais arrêté depuis! Au début, elle voulait essayer la boxe parce que son père est sa plus grande source d’inspiration et elle voulait être comme lui. Au fil des années, Tammara a développé une réelle passion pour ce sport. Elle n’était pas très bonne dans les autres sports et pour une fois, on lui avait dit qu’elle avait du potentiel pour la boxe, ce qui l’a motivé à devenir la meilleure boxeuse possible. La boxe lui a appris l’importance de la patience, la persévérance et du dévouement. Le club de boxe a longtemps été le seul endroit où elle se sentait assez comfortable pour être elle-même, ce qui l’a aidé à bâtir sa confiance.

 

En plus de sa carrière d’athlète, Tammara a son diplôme au CEGEP et complète présentement son baccalauréat en Linguistiques en plus de deux mineurs en Mandarin et en Espagnol. Par la suite, elle va entreprendre sa maîtrise en Gestion et Administration.

 

Elle ne sait pas exactement où elle sera dans dix and, mais si elle pouvait choisir son futur, elle s’imagine voyageant le monde à la découverte de différentes cultures et langues et en profitant de chaque opportunité qui se présente à elle. Elle aimerait enseigner l’Anglais, le Français ou même l’Espagnol dans un autre pays, préférablement un endroit chaud près de la plage! Elle aimerait également redonner à la communauté et aider les communautés plus démunis à grandir en Amérique du Sud.

FAITS DIVERS

SURNOM :  Tamm
ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉES :  Once upon a Time, Games of thrones, Fresh prince of Bel-Air
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Reggeaton, Dancehall, RnB, Hip Hop
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT :  Poulet, légumes et riz
AUTRES SPORTS & PASSE-TEMPS :  Lire, écrire, danser et courir
ENDROIT À VISITER DANS SA VIE :  Brésil, Pérou, Colombie, Espagne, Grèce
FAIT DIVERS QUE PEU DE GENS SAVENT SUR MOI : Je peux chanter !
OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE : Je veux démarrer ma propre entreprise internationale

 

FB-circular-logo   Instagram-circular-logo

 

 

52 kg

Justin Parina

Club: Kombat Art Training Academy
Entraîneur: Sean Fulgencio & Socrates Celestial
Date de naissance: 31 août 1999
Ville natale: Manila, Philippines
Ville d’attache: Mississauga, Ontario
Grandeur: 162 cm (5’4″)
Division de poids: 52 kg
Main dominante: Droitier

RÉSULTATS NOTABLES

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANT
2019 GALA MELEE (VS PHILIPPINES) | GAGNANT
2018 LA ROMANA CUP | ARGENT
2018 CHAMPION CANADIEN | OR
2017-2018 GOLDEN GLOVES | OR
2016 ONTARIO SUMMER YOUTH GAMES | OR

BIOGRAPHIE

Justin a été introduit à la boxe à l’âge de sept ans par son frère aîné qui était un boxeur amateur. Son frère l’emmenait occasionnellement au gymnase de boxe, mais il a seulement pris son entraînement au sérieux une fois qu’il a eu 15 ans. Après avoir fait partie de l’équipe de football dans son école secondaire, il était à la recherche d’un autre sport pour s’engager. Comme la boxe était un sport qu’il pratiquait occasionnellement, il a décidé de commencer à s’entraîner sérieusement et de progresser, et il s’est donc inscrit à des classes de boxe avec l’intention de faire de la compétition. Au début, il était difficile pour lui de s’entraîner parce qu’il était le seul adolescent au club et tous les autres membres étaient des adultes. Il trouvait les entraînements et les sparring durs puisque ses partenaires étaient considérablement plus lourd que lui. Il a même envisagé quitter la boxe à un moment, mais il a relevé le défi parce qu’il ne voulait pas abandonner sur lui-même et après seulement six mois d’entraînement, il a eu son premier combat qu’il a remporté par TKO au 2e round. 
Il aime l’idée que la boxe est un sport individuel. Selon lui, la boxe est très difficile mentalement et physiquement où le boxeur est son propre adversaire puisque le résultat d’un combat dépend de sa performance. De plus, la boxe lui apporte certaines valeurs et attributs que ses proches ne possèdent pas. En tant qu’athlète national, il ne participe pas à certaines activités comme il le faisait auparavant ou comparativement à ses amis. Toutes les compétitions internationales lors des derniers temps lui ont fait réaliser que le sport est plus grand que lui-même, puisqu’il représente maintenant son pays aussi.
Son père est sa plus grande source d’inspiration puisqu’il travaille 2 emplois à temps plein afin de subvenir aux besoin de sa famille et de ses proches à l’extérieur du pays. Kobe Bryant est une autre personne que Justin idolâtre en raison de son dicton “Repose toi à la fin, pas au milieu”.
En tant que boxeur de l’équipe nationale, il adore avoir l’opportunité de voyager pour toutes les compétitions internationales et avoir la chance de voir différentes cultures à travers le monde qui sont unies par le sport. C’est avec beaucoup de fierté qu’il représente le Canada sur la scène mondiale.
Justin a de grands objectifs pour l’avenir, soit de monter sur le podium lors des championnats du monde AIBA 2019 ainsi qu’aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Au cours des cinq à 10 prochaines années, il s’imagine avoir terminer ses études, avoir une bon emploi afin de subvenir financièrement pour ses proches, et inspirer les gens autour de lui. Il dit qu’il sera tout autant obséder à s’améliorer qu’il l’est actuellement.
En plus de la boxe, Justin étudie pour son baccalauréat en tant qu’infirmier; il a présentement pris une pause sur ses études afin de se concentrer sur les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

FAITS DIVERS

SURNOM :  Super Fly, JP, Pretty boy
FILM & ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉS : Game of Thrones, Atlanta, The Chi, Hajime No Ippo, Black Mirror, Spartacus
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Hip Hop et R&B
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT: N’importe quoi, tant que cela goûte bon
PASSE-TEMPS FAVORIS : Jeux vidéos, 123movies
ENDROIT À VISITER DANS SA VIE : visiter les 195 pays du monde
FAIT INTÉRESSANT À PROPOS DE JUSTIN : Il adore les chiens, écrit des poèmes et les chante mieux que Justin Bieber et Lil Durk combiner
OBJECTIFS DE VIE ET CARRIÈRE : Se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, assurer le comfort financier de ses proches, inspirer la prochaine génération et redonner aux personnes moins nanties

 

SUIVEZ JUSTIN SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX :

FB-circular-logo    Instagram-circular-logo

 

 

56 kg (OLY: 57 kg)

Eric Basran

Club: INS Québec (Centre d’Entraînement National)
Date de naissance: 19 octobre 1998
Ville natale: Vancouver, Colombie-Britannique
Ville d’attache: Montréal, Quebec
Grandeur: 178cm (5’10”)
Catégorie de poids: 56 kg (olympique: 57 kg)
Main dominante: droitier

RÉSULTATS NOTABLE

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANT
2019 CHAMPIONNAT DU MONDE AIBA MASCULIN | TOP 16
2019 GRAND PRIX USTI NAD LAHEM | ARGENT
2017 & 2019 CHAMPIONNAT CANADIEN | OR
2019 COPA INDEPENDENCIA | ARGENT
2018 JEUX DU COMMONWEALTH GOLD COAST | BRONZE
2016 CHAMPIONNAT DU MONDE RINGSIDE | BRONZE
2015 DESERT SHOWDOWN | BRONZE

BIOGRAPHIE

Eric Basran a débuté la boxe au jeune âge de 11 ans. Avant ses débuts, il pratiquait le kick-boxing, mais c’est avec la boxe qui s’est réellement épanoui. Eric adore que ce soit un sport individuel qui est autant demandant d’un point de vue physique que mental. Il adore l’aspect tactique de la boxe ainsi que le travail ardu qui est requis lors des entraînements. 

 

Eric souhaite participer aux Jeux olympiques avant de devenir boxeur professionnel. En plus de sa carrière d’athlète, il étudie présentement en criminologie,

 

 


FAITS DIVERS

MUSIQUE PRÉFÉRÉE :  Rap
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT: Pâte et poulet
AUTRE SPORTS & PASSE-TEMPS : Basket-ball, course
ENDROITS À VISITER DANS SA VIE : Cuba, Inde
OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE :  J’aimerais participer aux Jeux olympiques pour ensuite devenir boxeur professionnel

 

FB-circular-logo  Instagram-circular-logo

 

 

64 Kg (OLY: 63 kg)

Thomas Blumenfeld

Club: INS Québec (Centre d’Entraînement National)
Date de naissance: 26 décembre 1997 (”Boxing Day”)
Ville natale: Mansonville, Québec
Ville d’attache: Magog, Québec
Grandeur: 173 cm (5’7″)
Catégorie de poids: 64 kg (olympique: 63 kg)
Main dominante: Gaucher

RÉSULTATS NOTABLES

2019 CHAMPIONNAT CANADIEN | OR
2018 JEUX DU COMMONWEALTH GOLD COAST | ARGENT
2017 CELTIC CUP | OR & “MEILLEUR BOXEUR DU TOURNOI”
2015 GAGNANT DES ESSAIS OLYMPIQUE
2014 GOLDEN GLOVES OF VOJVODINA |BRONZE
2014 GOLDEN GLOVES OF VOJVODINA | ARGENT
3X CHAMPION NATIONAL JUNIOR (USA) | OR

 BIOGRAPHIE

Thomas a fait ses débuts à la boxe alors qu’il n’avait que 8 ans. Sa curiosité envers ce sport fût piqué lorsqu’il a trouvé une vieille paire de gants de boxe qui appartenait à son père. Il a gagné son tout premier combat à l’âge de 8 ans par un KO technique en deuxième round. Ces débuts étaient prometteur et Thomas était motivé à se dépasser.

 

Selon Thomas, la boxe est bien plus qu’un sport individuel; ce sont les efforts conjoints de toute une équipe qui rendent le succès possible. À ce niveau, le jeune boxeur se dit très bien entouré et son père est une grande source d’inspiration par son support dans le ring de boxe comme à l’extérieur.

 

Avec déjà plus de 100 combats à son actif au cours des neuf dernières années, Thomas espère monter sur la plus haute marche du podium aux Jeux Olympiques et éventuellement faire carrière en tant que boxeur professionnel.

FAITS DIVERS

SURNOM :  ”White Lightning”
FILM & ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉS :  Les comédies
MUSIQUE PRÉFÉRÉE :  Rap
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Des pâtes
PASSE-TEMPS FAVORI : Regarder le basketball
VOYAGE QU’IL AIMERAIT FAIRE DANS SA VIE :  Rio
OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE :  (1) Être champion olympique (2) Devenir boxeur professionnel (3) Devenir Champion du Monde

 

FB-circular-logo  Twitter-circular-logo  Instagram-circular-logo

 

 

69 kg

Wyatt Sanford

Club: INS Québec (Centre d’Entraînement National)
Date de naissance: 3 novembre 1998
Ville natale: Kennetcook, Nouvelle-Écosse
Ville d’attache: Montréal, Québec
Grandeur: 175cm (5’9″)
Catégorie de poids: 69 kg
Position: Gaucher

RÉSULTATS NOTABLES

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANT
2018 CHAMPION CANADIEN
2017 RINGSIDE WORLD CHAMPIONSHIPS | OR
2017 HARINGEY BOX CUP | OR
2015 KING OF THE RING | OR

BIOGRAPHIE

Wyatt Sanford a développé un intérêt envers la boxe dès l’âge de 11 ans. À l’époque, un de ses amis voulaient essayer un nouveau sport et Wyatt a décidé de l’accompagner dans un club de boxe. Il adore ce sport depuis !

 

L’aspect stratégique et les habiletés requises sont quelques aspects que Wyatt aime de son sport. Un faux movement ou une seconde trop tard peut faire toute la différence! He aime bien aussi voyager pour son sport, rencontrer des nouveaux amis en cours de route et écouter toutes les histoires des entraîneurs et des autres athlètes au gym. Au cours des 10 prochaines années, Wyatt aimerait représenter le Canada lors des Jeux majeurs, tels que les Jeux Olympiques.

 

En plus de sa carrière d’athlète, Wyatt a complété son diplôme d’études secondaires un an plus tôt que la moyenne et a entamé un double baccalauréat en Criminology et en Psychologie à St. Mary’s University.

FAITS DIVERS

SURNOM :  Sandman
ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉE: Friends
MUSIQUE PRÉFÉRÉE: Country music
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBATS : Wrap au poulet
AUTRES SPORTS & PASSE-TEMPS : La chasse et la pêche
ENDROIT À VISITER DANS SA VIE: Le Japon et la Russie
FAITS DIVERS QUE PEU DE GENS SAVENT SUR LUI: Je joue de la guitare
OBJECTIFS DE VIE ET CARRIÈRE: J’aimerais faire de la boxe pendant aussi longtemps que possible et ensuite devenir un agent de la GRC 

 

FB-circular-logo  Twitter-circular-logo  Instagram-circular-logo

 

 

75 kg

Jaquan Carty

Club: Atlas Boxing Club
Entraîneur: Armand Teodorescu
Date de naissance: 3 décembre 1997
Ville natale: Toronto, Ontario
Ville d’attache: Toronto, Ontario
Grandeur: 180 cm (6′)
Division de poids: 75 kg
Main dominante: Droitier

RÉSULTATS NOTABLES

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANT
2019 CHAMPIONNAT PROVINCIAL DE L’ONTARIO | OR
2019 BARBADOS FIGHTER | MEILLEUR BOXEUR

BIOGRAPHIE

Enfant, Jaquan se faisait harcelé à l’école et il pensait que la seule façon de s’en sortir était de se défendre, et il est ainsi devenu ouvert à l’idée de pratiquer des sports de combats. Il devait assurer sa protection lui-même et en agissant ainsi, cela décourageait n’importe qui de s’en prendre à lui. Jaquan a gagné de la confiance en lui en sa bagarrant avec ses amis et des cousins, mais ce n’est qu’à l’âge de 17 ans que son père l’a officiellement inscrit dans un club de boxe.
Les deux personnes les plus influentes dans sa vie sont ses parents. Il a grandi confortablement, mais a vu à quel points ils ont fait des sacrifices afin de subvenir pour ses deux petites soeurs et lui. Ses parents lui ont appris que les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite et que les gens vont essayer de te rabaisser soit pour réussir eux-même ou simplement pour que tu ne réussisses pas. Grâce à cette leçon de vie, il a appris à ne jamais rester par terre et de toujours se relever de nos embûches.
Jaquan adore la boxe par le fait que plusieurs aspects de ce sport se transfèrent facilement dans la vie. Par exemple, il faut s’entraîner et trouver des façon de surmonter les obstacles afin de réussir, autant dans la boxe que dans le quotidien.
Au cours des cinq à 10 prochaines années, il s’imagine devenir champion du monde et atteindre le sommet du classement mondial. Il espère réussir suffisamment dans la vie, peu importe la carrière qu’il va entreprendre, afin de subvenir aux besoins de sa famille pour que ceux-ci puissent vivre sans souci, en santé et dans le comfort.
En plus de la boxe, Jaquan a obtenu un diplôme en santé et en soins infirmiers au Seneca College.

FAITS DIVERS

SURNOM :  Jay
FILM & ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉS : L’Histoire de Pi, Harry Potter, Seigneur des anneaux
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Hip Hop, R&B, Reggae
PASSE-TEMPS FAVORIS : Jeux vidéos, dessins animés, lecture
ENDROIT À VISITER DANS SA VIE : visiter les 195 pays du monde
OBJECTIFS DE VIE ET CARRIÈRE : Il souhaite obtenir le respect et l’admiration des gens autour de lui et bien réussir afin de pouvoir supporter ses proches afin qu’ils puissent vivre confortablement et sans stress

 

SUIVEZ JAQUAN SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX :

Instagram-circular-logo

81 kg

John Michael Bianco

Club: Kombat Art Training Academy
Entraîneur: Sean Fulgencio & Socrates Celestial
Date de naissance: 28 juillet 1993
Ville natale: Etobicoke, Ontario
Ville d’attache: Malton, Ontario
Grandeur: 183 cm (6′)
Division de poids: 81 kg
Main dominante: Droitier

RÉSULTATS NOTABLES

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANT
2019-2018-2017 ONTARIO GOLDEN GLOVES | OR
2018-2017 ONTARIO BRONZE GLOVES | OR
2018-2017 BRAMPTON CUP | OR
2017 STATE OF AMERICA GAMES | OR
2017 ONTARIO SILVER GLOVES | OR

BIOGRAPHIE

John Michael Bianco est un athlètes et a pratiqué plusieurs sports lors de son enfance et adolescence, tels que le rugby, le soccer, le cross country, la lutte, le baseball et le basketball. Il a éventuellement commencé la boxe en 2011 alors qu’il avait 17 ans. La boxe faisait déjà partie de sa vie depuis longtemps puisque trois de ses oncles s’entraînait et pratiquait ce sport lorsqu’il était plus jeune.
Il avait toujours eu un intérêt envers la boxe mais c’est son oncle Jerome qui a été sa plus grande influence dans ce sport. Il était 6-fois champion canadien cumulant 110 combats amateur et avait une fiche de 3-0 en tant que boxeur professionnel. 
Dans les prochains 5 à 10 ans, JM s’imagine tout d’abord un olympien et champion du monde en boxe professionnelle. Il planifie également marier sa fiancée actuelle et fonder une famille. Encore plus important, il espère inspirer les jeunes et la prochaine génération de boxeurs.
En plus de la boxe, John Michael a gradué en 2016 du Collège Humber du programme de Chauffage, Réfrigération et Climatisation.

FAITS DIVERS

SURNOM :  JM
FILM & ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉS : Dragon Ball Z, Scarface, tous les films de mob
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Rap et R&B
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT: Poulet, patate douce et brocoli
PASSE-TEMPS FAVORIS : Basketball, lire, jeux vidéos, jouer avec mon chien
ENDROIT À VISITER DANS SA VIE : Italie, Santorini en Grèce et Tahiti
FAIT INTÉRESSANT À PROPOS DE JOHN MICHAEL : Ariana Grande est le premier et seul concert auquel JM a assisté. Il n’avait jamais mangé un seul légume jusqu’à 19 ans (incluant les patates)
OBJECTIFS DE VIE ET CARRIÈRE : Il espère voyager à travers le monde et vivre le plus de belles expériences possibles. Il veut également être le meilleur de lui, autant dans sa carrière que tout autre aspect.

 

SUIVEZ JOHN MICHAEL SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX :

FB-circular-logo    Instagram-circular-logo

 

 

91 kg

Bryan Colwell

Club: Sooke Boxing Club
Date de naissance: 31 octobre 1989
Ville natale: Prince Rupert, Colombie-Britannique
Ville d’attache: Victoria, Colombie-Britannique
Grandeur: 188cm (6’2″)
Catégorie de poids: 91 kg

RÉSULTATS NOTABLES  

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | GAGNANT
2019 JEUX PANAMÉRICAINS | TOP 8
2019 QUALIFICATION POUR LES JEUX PANAMÉRICAINS | TOP 8
2018 & 2017 CHAMPION CANADIEN
2017 OREGON STATE GOLDEN GLOVES | OR
CHAMPION PROVINCIAL (BC)
CHAMPION GOLDEN GLOVES 

BIOGRAPHIE

Bryan Colwell started boxing when he was 17 years old in an attempt to get into better shape for the soccer tryouts at the University of Victoria. However, by the end of his first boxing lesson, he knew he never wanted to play soccer again and had found his true calling. Bryan always loved the sport and never missed a high profile pay-per-view fight, but growing up in Fort St John, he never had access to a gym or a coach before.
Bryan loves every aspect of the sport, including the training and dedication necessary to perform in boxing. After 12 years of playing soccer, he loved the one-on-one nature of the competition.
After becoming a gold medalist at the Tokyo 2020 Olympic Games, he plans to pursue his career in professional boxing to become a world champion as both an amateur and professional fighter. In addition to being an athlete, Bryan is currently completing a Bachelor of Business at Camosun College in Victoria with the intent of opening his own gym once he stops competing.

FAITS DIVERS

ÉMISSIONS TÉLÉ & FILMS PRÉFÉRÉS : Vikings, Games of Thrones, Badlands et The Last Kingdom
FILM PRÉFÉRÉ DE TOUS LES TEMPS : Dragon Ball Z
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Tech Nine, Five Finger Death Punch et Disturbed
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Un smoothie nutribullet, fruits assortis avec une barre Kashi au chocolat et coconut
AUTRES SPORTS & PASSE-TEMPS : Jeux vidéos, Magazines de bandes dessinées et Donjon & Dragons
ENDROITS À VISITER DANS TA VIE : Je veux aller voir les 7 merveilles du monde
FAITS DIVERS QUE PEU DE GENS SAVENT SUR TOI : J’ai peur des hauteurs, je déteste les longues marches sur la plage et je tombe amoureux de tous les chiens que je vois.
OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE : Je veux devenir Champion du monde chez les amateurs et chez les pro, je veux briser les lois de la physique et devenir un “Super Saiyan”.

 

SUIVEZ BRYAN SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX :

 

FB-circular-logo  Instagram-circular-logo

 

 

91+ kg

Christophe Bernier

Club: Club BoxeMontréal.com
Date de naissance: 10 juin 1993
Ville natale: Montréal, Québec
Ville d’attache: Brossard, Québec
Grandeur: 201 cm (6’7″)
Catégorie de poids: 91+ kg
Main dominante: Droite

RÉSULTATS NOTABLES

2019 QUALIFICATION CANADIENNE | 2e PLACE
2019 CHAMPION CANADIEN | OR
2017 CHAMPIONNAT UNIVERSITAIRE BRITANNIQUE | OR
2016 CHAMPION CANADIEN | OR

BIOGRAPHIE

Christophe Bernier a commencé à boxer à l’âge de 14 ans. Un de ses bons amis s’était inscrit dans un gymnase de boxe et il ne cessait de demander à son père de l’inscrire. Par contre, son père refusait parce qu’il avait peu d’estime pour ce sport. 
Un jour où sa famille sont allés faire du ski, Christophe a malencontreusement percuté un jeune enfant et s’est fait menacé par le père de ce dernier qui pensait que Christophe était plus vieux qu’il l’était. Le père de Christophe, d’abord témoin et ensuite acteur de la scène, a ainsi réaliser que son fils ne savait pas comment se défendre et c’est à ce moment qu’il a décidé de l’inscrire à la boxe dès le lundi suivant.
Plus jeune, Christophe a toujours cherché un sport où il pourrait “performer”, une tâche facile pour certains mais qui s’est avéré très compliqué pour un adolescent disproportionné avec un gros manque de coordination. À l’école secondaire, il ne sautait pas assez haut pour être bon au volley-ball et il trouvait la position de gardien de but au soccer trop stressante. Il a donc choisi la boxe pour essayer n’importe quel autre sport, et est rapidement tombé en amour avec ses entraîneurs et les autres boxeurs de son club. Ceux-ci sont rapidement devenu une famille pour lui et il n’a donc jamais voulu les quitter.
Au cours des dix prochaines années, Christophe aimerait avoir la chance de revigorer l’image de la boxe en tant qu’ambassadeur. Ce sport est souvent mal vu ou incompris auprès du grand public, et Christophe aimerait être porte-parole de la boxe au Québec et au Canada afin d’y émettre une image plus positive.
Au niveau professionnel, Christophe souhaite être un professeur bien établi dans un CEGEP ou une université. En plus de sa carrière d’athlète, il a toujours été capable, tant bien que mal, de conjuguer le sport et les études. Il a complété un baccalauréat en Histoire à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Par la suite, il a été recruté par l’Université de Coventry pour faire parti de leur équipe en boxe. Il a donc complété une Maîtrise en Histoire en Angleterre et à son retour, a entrepris un microprogramme en enseignement post-secondaire afin d’être le plus qualifié possible pour être enseignant au CEGEP ou à l’Université.

FAITS DIVERS

SURNOM :  “The Teacher”
ÉMISSION TÉLÉ PRÉFÉRÉE : Brooklyn nine-nine
MUSIQUE PRÉFÉRÉE : Musique classique
REPAS TYPIQUE AVANT UN COMBAT : Pâtes
AUTRES SPORTS & PASSE-TEMPS : basketball, lecture
ENDROITS À VISITER DANS SA VIE : La Russie
FAIT DIVERS QUE PEU DE GENS SAVENT SUR CHRISTOPHE: Il sait faire de l’unicycle
OBJECTIFS DE VIE & CARRIÈRE : Devenir professeur d’université et se tailler une place aux Jeux olympiques

 

SUIVEZ CHRISTOPHE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX :

FB-circular-logo   Instagram-circular-logo